Remaniement ministériel : les réactions des personnalités politiques

Les membres de la classe politique, qu'ils appartiennent à la majorité ou à l'opposition, ont été nombreux à s'exprimer[Alain JOCARD / AFP]

Les premières réactions ne se sont pas fait attendre, quelques minutes seulement après l'annonce du gouvernement Philippe III. 

Les membres de la classe politique, qu'ils appartiennent à la majorité ou à l'opposition, ont été nombreux à s'exprimer. 

Groupe MoDem

Le groupe a félicité ses deux membres, Marc Fesneau (chargé des relations avec le Parlement) et Jacqueline Gourault (ministre de la Cohésion des territoires). 

Manuel Valls (LREM)

L'ancien Premier ministre s'est dit «heureux et fier» de la nomination de Didier Guillaume, qui fut son directeur de campagne lors de la primaire citoyenne de 2017. 

Aurore Bergé (LREM)

La députée Aurore Bergé a salué le «talent, [la] compétence, [le] renouvellement politique» de ce nouveau gouvernement.

Laeticia Avia (LREm)

La députée de la 8e circonscription de Paris a tenu à féliciter les nouveaux membres du gouvernement Philippe III. 

Hervé morin (Les centristes)

L'ex-ministre de la Défense a quant à lui déploré un «rétrécissement de la majorité».

Valérie Boyer (Les Républicains)

«On prend les mêmes et on continue», a regretté la députée des Bouches-du-Rhône. 

Florian Philippot (Les Patriotes)

Le fondateur des Patriotes a particulièrement critiqué la nomination de Christophe Castaner à l'Intérieur. 

Marine le pen (Rassemblement national)

«Avec Emmanuel Macron, le pire est toujours sûr», a tweeté la présidente du Rassemblement national.

David Rachline (Rassemblement national)

«Avec Macron, les copains avant la sécurité des Français», a déclaré le maire de Fréjus. 

Alexis Corbière (La France insoumise)

«Rafistolage et bricolage sont les mamelles du macronisme, il n'y a rien de très impressionnant», a déclaré le porte-parole sur LCI. «Ce remaniement ne changera rien. La présence de Christophe Castaner au ministère de l'Intérieur, ça pose quand même un petit problème parce que le ministère de l'Intérieur organise les élections et Christophe Castaner était ou est le chef d'un parti».

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles