Perquisitions chez Jean-Luc Mélenchon et LFI : enquête ouverte pour «menaces» et «violences» sur les enquêteurs

[AFP]

Le parquet de Paris a annoncé mercredi avoir ouvert une enquête pour "menaces ou actes d'intimidation contre l'autorité judiciaire" et "violences sur personnes dépositaires de l'autorité publique" après les accrochages lors des perquisitions au siège de la France insoumise et chez sa figure de proue Jean-Luc Mélenchon.

Les images des opérations de police ont fait les choux gras des réseaux sociaux. Le leader de LFI a d'abord filmé en direct sur Facebook une première perquisition à son domicile. 

Puis, il s'est rendu avec des proches au siège du mouvement, où une autre perquisition a viré à la confrontation. Dans une scène filmée par des journalistes, M. Mélenchon appelle notamment ses proches à "enfoncer la porte" pour entrer dans les locaux où la perquisition était en cours. On le voit également bousculer un représentant du parquet ainsi qu'un policier qui s'interpose.

Vous aimerez aussi

Européennes : l’omniprésence d'Emmanuel Macron dérange
scrutin Européennes : l’omniprésence d'Emmanuel Macron dérange
scrutin Elections européennes : Emmanuel Macron à la manœuvre
Politique Élections européennes, en direct : le RN devant En Marche

Ailleurs sur le web

Derniers articles