Moscovici traite de «fasciste» l'eurodéputé italien qui a piétiné ses notes

Le commissaire européen Pierre Moscovici a traité vendredi de «fasciste» l'eurodéputé italien qui a piétiné ses notes avec sa chaussure, promettant de combattre «ces gens-là» jusqu'à son «dernier souffle».

«C'est un crétin, un provocateur, un fasciste. Son geste est grotesque», a affirmé Pierre Moscovici sur CNEWS. «Quand un député, dans l’enceinte d’un parlement agresse un ministre, c’est un geste fasciste», a-t-il lancé.

L'homme politique était interrogé sur la provocation de l'eurodéputé de la Ligue (extrême droite) mardi, après la conférence de presse où le commissaire a annoncé le rejet du budget italien.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles