Airbnb : condamnée à rembourser 46.000 euros après avoir sous-loué son appartement

La justice s'est montrée intraitable [LIONEL BONAVENTURE / AFP]

Une Parisienne vient d'écoper d'une amende exemplaire de 46.000 euros pour avoir sous-loué pendant plusieurs années son appartement sur la plateforme de location Airbnb, sans l'accord de son propriétaire.

La somme, astronomique, correspond au montant perçu par la locataire pendant les sept longues années de supercherie. Le Figaro a également indiqué que la bailleur, propriétaire de l'appartement situé rue de la Fontaine du But, dans le XVIIIe arrondissement de la capitale, percevra 1000 euros de dommages et intérêts et 1000 euros de frais d'avocat pour le préjudice. Le propriétaire a également décidé de poursuivre la plateforme, qu'il accuse de ne pas avoir respecté la mise en location maximale de cent-vingt jours par an. 

Loué 610 euros par mois, le logement était proposé sur Airbnb à pas moins de 60 euros la nuit. Un bénéfice conséquent pour la locataire, désormais en procédure d'expulsion, alors que le bien a été estimé à environ 20 euros par jour par le tribunal en charge de l'affaire. 

Une condamnation sévère qui prouve l'intransigeance de la justice face aux cas de fraude sur la plateforme de location, actuellement leader mondial sur le marché de la réservation de logements en ligne. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles