Tout savoir sur Maëva Coucke, Miss France 2018

Maëva Coucke est la troisième Miss originaire du Nord-Pas-De-Calais à remporter le titre en quatre ans.[GUILLAUME SOUVANT / AFP]

Samedi 16 décembre 2017, Miss Nord-Pas-De-Calais Maëva Coucke avait été sacrée Miss France 2018 à Châteauroux, dans l'Indre. 

Âgée de 23 ans, cette reine de beauté a grandi dans le Boulonnais aux côtés de sa grande soeur Victoria et de sa soeur jumelle Alizée, mannequin professionnelle. Dès l'âge de 14 ans, les jumelles ont enchaîné les castings, tentant notamment leur chance auprès de l'agence Elite. 

 

@laurenthumbert05 @sandroparis

Une publication partagée par @ alizeecoucke le

A 18 ans, tandis que sa soeur entamait sa carrière professionnelle entre Milan et Paris, Maëva Coucke s'est orientée vers les concours de beauté : «A la différence du mannequinat où notre visage est figé, où l'on ne s'exprime pas, les concours de Miss sont basés sur la personnalité, sur un ensemble de choses qui dépassent le cadre de la beauté», avait-elle expliqué au Journal des Flandres en 2013, peu après avoir été élue Miss Boulogne. 

Reine de beauté, étudiante et engagée

Au fil des années, la jeune Ch'ti a multiplié les titres, remportant notamment l'écharpe de Miss Arras Expo 2014 et celle de Miss Pévèle 2016 avant d'être sacrée Miss Nord-Pas-De-Calais en 2017. 

Ambitieuse, Maëva Coucke menait de front les concours de beauté et ses études pour devenir juriste en entreprise. Elle est titulaire d'un BTS en commerce international, et est actuellement étudiante en première année de licence de droit à Lille. 

Grâce à ce nouveau titre, la Miss France 2018 compte s'engager pour une cause qui lui tient à coeur, la lutte contre le cancer du sein. Sa mère Brigitte Wagon, dont elle est très proche, a en effet vaincu cette maladie il y a cinq ans : «Je veux me servir de mon écharpe pour pousser les femmes à faire des mammographies pour dépister le cancer qui touche une femme sur huit», avait-elle déclaré au Figaro

Une «fausse rousse»

Dans cette même interview au Figaro, elle avait confié que sa chevelure flamboyante, sur laquelle elle comptait particulièrement pour se démarquer des autres concurrentes, n'était pas naturelle :«ça fait un an qu'ils sont ainsi. En fait, je l'ai décidé au cours d'un défilé où on m'avait bombé les cheveux en roux [...] Aujourd'hui, je ne pourrais plus retourner à ma couleur naturelle, le blond foncé. Je trouve que ça me va mieux au teint». 

 

 

Une publication partagée par Maëva Coucke Miss NPDC 2017 (@maevacouckeoff) le

Elle se dit passionnée de mode, de photographie et de cinéma. Interrogée sur sa vie sentimentale par Paris Match, la Miss a simplement déclaré qu'elle n'était plus un coeur à prendre.

Maëva Coucke, du haut de son 1,76 m, succède donc à la Guyannaise Alicia Aylies. Elle a remporté le concours avec 29% des suffrages face à sa concurrente Corse, Eva Colas. 

Après Camille Cerf (Miss France 2015) et Iris Mittenaer (Miss France et Miss Univers 2016), elle est la troisième Miss originaire du Nord-Pas-De-Calais à remporter la précieuse couronne en quatre ans, alors que la région n'avait jamais décroché le titre auparavant, depuis le début du concours en 1920. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles