Stains : un ex-gendarme nommé proviseur adjoint d'un lycée, les professeurs en grève

L'association de parents d'élèves FCPE de Seine-Saint-Denis se joint également à la grève.

Après la nomination d'un ex-gendarme au poste de proviseur adjoint, les professeurs du lycée polyvalent Maurice Utrillo de Stains (Seine-Saint-Denis) ne décolèrent pas et appellent à la grève,a-t-on appris ce lundi 5 novembre. Le rectorat parle d'une «plus-value pour être un interlocuteur utile et efficace». 

La nomination de cet ancien chef d'escadron de gendarmerie, en détachement à l'éducation nationale pour trois ans, intervient après l'apparition de violences répétées dans le secteur. En avril dernier, le lycée était devenu le théâtre de multiples agressions et vengeances entre bandes rivales, forçant le rectorat de Créteil à agir. 

«Il nous manque surtout des professeurs et des éducateurs», a confié une conseillère d'éducation au micro de RTL. Un avis que partage Azzédine Taïbi, le maire PCF de la ville, scandalisé par la décision du rectorat : «Les besoins exprimés depuis trop longtemps par les enseignants et les parents d'élèves étaient plutôt des demandes pour renforcer les équipes au sein du lycée. Et là on a une réponse qui est totalement à côté de la plaque», explique-t-il. 

Quelques jours plus tôt, Jean-Michel Blanquer annonçait le désir du gouvernement de faire front face aux violences en milieu scolaire. Le ministre de l'Education nationale faisant notamment référence au hashtag #pasdevagues, lancé par des professeurs qui dénonçait le manque de soutien de leur hiérarchie en cas de problème avec un élève. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles