Six personnes liées à l'ultradroite arrêtées pour un projet d'action violente contre Macron

Une enquête préliminaire est ouverte à Paris pour association de malfaiteurs terroriste criminelle [LUDOVIC MARIN / AFP]

Six personnes liées à l'ultradroite ont été arrêtées par la Direction générale de la Sécurité intérieure (DGSI) ce mardi 6 novembre. Elles sont soupçonnées d'avoir fomenté un projet d'action violente contre le président Emmanuel Macron. 

Cinq hommes et une femme, âgés de 22 à 62 ans, ont été interpellées ce matin : quatre personnes en Moselle, une dans l'Isère, et une en Ille-et-Vilaine. 

Le projet n'était «pas forcément abouti», a précisé une source proche de l'enquête. «Le but de l'interpellation était de vérifier le degré de préparation». 

Une enquête préliminaire est ouverte à Paris pour association de malfaiteurs terroriste criminelle. 

Vous aimerez aussi

Cinq détenus de la prison de Condé-sur-Sarthe (Orne) ont été placés en garde (photo d'illustration).
Enquête Attentat de Condé : opération de police dans la prison, 5 détenus en garde à vue
Crash en Ethiopie : l'analyse des boîtes noires a débuté en France
Enquête Crash en Ethiopie : l'analyse des boîtes noires a débuté en France
Enquête Brésil : 2 policiers arrêtés pour l'assassinat de l'élue noire Marielle Franco

Ailleurs sur le web

Derniers articles