Six personnes liées à l'ultradroite arrêtées pour un projet d'action violente contre Macron

Une enquête préliminaire est ouverte à Paris pour association de malfaiteurs terroriste criminelle [LUDOVIC MARIN / AFP]

Six personnes liées à l'ultradroite ont été arrêtées par la Direction générale de la Sécurité intérieure (DGSI) ce mardi 6 novembre. Elles sont soupçonnées d'avoir fomenté un projet d'action violente contre le président Emmanuel Macron. 

Cinq hommes et une femme, âgés de 22 à 62 ans, ont été interpellées ce matin : quatre personnes en Moselle, une dans l'Isère, et une en Ille-et-Vilaine. 

Le projet n'était «pas forcément abouti», a précisé une source proche de l'enquête. «Le but de l'interpellation était de vérifier le degré de préparation». 

Une enquête préliminaire est ouverte à Paris pour association de malfaiteurs terroriste criminelle. 

À suivre aussi

Faits divers Chambéry : un homme tué d’une quarantaine de coups de couteau dans le dos, un mineur interpellé
Santé Six salariés sur 10 dérangés par le bruit au travail selon une étude
Enquête Affaire Xavier Dupont de Ligonnès : pourquoi les empreintes digitales peuvent être trompeuses

Ailleurs sur le web

Derniers articles