Les réseaux sociaux bientôt utilisés par le fisc pour repérer les fraudeurs

Le ministre de l'Action et des Comptes publics a annoncé la mise en place prochaine d'un système d'expérimentation chargé de surveiller les réseaux sociaux du contribuable pour démasquer les fraudeurs. 

Dans un extrait de l'émission Capital, publié sur Twitter, Gérald Darmanin a précisé que ce projet expérimental serait mis en place «sans doute au début de l'année prochaine, en même temps que la police fiscale». 

Les contrôles des résaux sociaux seront bien évidemment réalisés en accord avec la Cnil (Commission nationale de l'informatique et des libertés), pour éviter les débordements. 

«Si vous vous faites prendre en photo de nombreuses fois avec une voiture de luxe alors que vous n'avez pas les moyens de le faire, peut-être que votre cousin ou votre copine l'a prêtée, ou peut-être pas», a déclaré le ministre. 

En septembre dernier, un rapport du syndicat Solidaires-Finances publiques démontrait une augmentation de la fraude fiscale de 20 milliards d'euros par an depuis 2013, la fraude la plus récurrente étant la sous-déclaration des revenus. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles