Les propositions choc du député Julien Aubert sur l'islam de France

Le chef de file du mouvement Oser La France émet l’idée d’étendre l’interdiction du voile intégral dans l’espace public aux universités et dans les administrations. [AFP]

Député du Vaucluse et secrétaire général adjoint de LR, Julien Aubert expose dans «Livret tricolore sur les Islam(s) de France» une série de propositions visant à réorganiser la religion musulmane en France. Dix-huit idées, dont certaines, pourraient faire réagir.

Le chef de file du mouvement Oser La France émet ainsi l’hypothèse d’étendre l’interdiction du voile intégral dans l’espace public aux universités et dans les administrations. Il souhaite également faire verbaliser les femmes refusant de le retirer sur ordre d’une autorité.

Rarement évoquée dans le débat jusque-là, la question du port du voile chez les plus jeunes est également soulevée par l’élu. Citant une étude jordanienne sur le sujet, il dénonce une pratique qui pourrait être à l’origine de chutes de cheveux et de carences en vitamine D chez les mineures.

Julien Aubert revient également sur la controverse née des déclarations faites par Eric Zemmour à Hapsatou Sy, en septembre dernier, sur le plateau de l’émission les Terriens du Dimanche. Et reprend à son compte les arguments déployés par le polémiste. Aubert propose ainsi aux nouveaux naturalisés français d’ajouter un prénom (pas nécessairement le premier) issu du calendrier grégorien sur l’état civil.

La suppression de la double nationalité, déjà évoquée dans le passé, est, elle aussi abordée. Enfin, on peut aussi noter cette proposition visant à créer une loi «rappelant la supériorité de la loi française lors de l’octroi d’un titre de séjour», selon Le Parisien.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles