Blocage des «gilets jaunes» : mise en examen de la conductrice qui a tué une manifestante

La conductrice est également placée sous contrôle judiciaire. [ROMAIN LAFABREGUE / AFP]

Une manifestante des «gilets jaunes» avait été tuée samedi matin sur un rond-point de Pont-de-Beauvoisin (Savoie), renversée par un véhicule. Le parquet de Chambéry a déclaré dimanche la mise en examen et le placement sous contrôle judiciaire de la conductrice.

Elle est poursuivie pour «violences volontaires avec arme par destination ayant entraîné la mort sans intention de la donner», a appris l’AFP auprès du parquet. Sa garde à vue a été levée dimanche matin et elle a été placée sous contrôle judiciaire.

Les enfants de la victime seront prévenus par le juge d’instruction de leur possibilité de se constituer parties civiles s’ils le souhaitent.

Dès samedi matin, la nouvelle de la mort de cette manifestante de 63 ans avait été dévoilée. La conductrice, qui emmenait sa fille chez le médecin, avait cédé à la panique durant un barrage des «gilets jaunes». Le préfet a notamment détaillé que certains manifestants auraient secoué la voiture.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles