Prélèvement à la source : le fisc va devoir recruter des renforts en urgence

«Les centres des impôts sont d'ores et déjà pris d'assaut sur le sujet du prélèvement à la source.»[Philippe HUGUEN / AFP]

50 CDD vont être embauchés et formés par le fisc avant la fin de l'année afin de préparer l'entrée en vigueur du prélèvement à la source, le 1er janvier prochain. 

«Une cinquantaine de postes qui seront déployés sur 14 centres de contact dédiés au prélèvement à la source», détaillent les syndicats des impôts. Le but ? Gérer la vague de contribuables dans les centres des impôts et contenir le rush administratif.

Dans le Parisien, Olivier Villois, secrétaire national à la CGT-Finances Publiques explique que la Direction générale des Finances publiques (DGFIP) «constate que les centres des impôts sont d'ores et déjà pris d'assaut sur le sujet du prélèvement à la source. Et elle s'attend surtout à un rush dès le 2 janvier, la date à partir de laquelle les Français pourront demander à modifier leur taux en cas de changement de leur situation familiale, ou de baisse significative dans leurs revenus.»

pas de congés en début d'année

Autre précaution prise, les directeurs et chefs de service de la DGFIP ont reçu l'ordre de limiter les congés de leurs agents à partir du 2 janvier, révèle France Inter. «Nous nous mobilisons pour faire face à une grosse échéance, comme cela se fait dans n'importe quelle entreprise privée», a expliqué la DGFIP au Parisien. 

Avec la mise en place du prélèvement à la source, les Français seront prélevés de leur impôt directement sur le salaire. Le prélévement apparaîtra clairement sur la fiche de paie. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles