Paris La Défense : les salariés incités à décaler leurs horaires pour éviter les transports bondés

Entre 35.000 et 50.000 salariés sont concernés tous les jours. [© LOIC VENANCE / AFP]

C'est un dispositif inédit. Les entreprises de Paris La Défense, en association avec la RATP, la SNCF et Ile-de-France Mobilités, ont signé ce mercredi 28 novembre une charte visant à lisser les horaires de travail.

Cette «charte d'engagements réciproques» pour le lissage des heures de pointe a été signée, afin de lutter contre la saturation des transports aux heures de pointe, notamment sur le RER A et la ligne 1, en direction ou en provenance de La Défense, alors que 35.000 à 50.000 personnes s'y rendent par ce moyen chaque jour.

Pour ce faire, une quinzaine d'entreprises volontaires – parmi les plus gros employeurs du quartier d'affaires (tels que EDF, Axa, Saint-Gobain, Total…) – pourront ainsi tester le lissage de horaires de leurs employés, mis en place progressivement à partir du mois de janvier.

Concrètement, ces derniers seront désormais autorisés à arriver au bureau entre 6h et 10h30 par exemple, et pourront donc partir plus tôt ou plus tard en fonction de leur heure d'arrivée, évitant ainsi le rush de 9h du matin et de 19h le soir. En parallèle, le télétravail et l'utilisation de tiers lieux seront également développés.

L'objectif affiché est donc de «réduire de 5 à 10 % le nombre de voyageurs lors des pics de fréquentation», sachant que 71 % du trafic quotidien en semaine est effectué pendant les heures de pointe.

Pour la région Ile-de-France, partenaire de cette opération, celle-ci vise «à faire évoluer les modes de déplacement domicile-travail», en développant «des solutions de mobilité alternatives» ainsi que «de nouveaux modes de travail».

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles