Gilets jaunes : une partie du dispositif de sécurité a fuité

Le dispositif de sécurité a été en partie dévoilé suite à une fuite. [THOMAS SAMSON / AFP]

Une partie du dispositif de sécurité des forces de police prévu pour faire face à la mobilisation attendue des «gilets jaunes» a fuité sur Internet, a confirmé samedi à l'AFP la préfecture de police, précisant que le procureur avait été saisi.

«Une note de service de la DSPAP (Direction de la sécurité et de proximité de l'agglomération) relative au dispositif a été divulguée sur internet. Il s'agit d'une note technique qui fait l'objet d'une large diffusion», a précisé cette source.

Selon cette même source, cette note ne concerne «qu'une partie du dispositif, en l'occurrence les équipes les plus légères et les plus mobiles qui ont vocation à rayonner rapidement sur l'ensemble du territoire».

«Il a été tenu compte» de cette fuite «dans le déploiement du dispositif», a-t-elle poursuivi, la jugeant «inacceptable» et précisant que le procureur avait été saisi. 

Partout dans l'Hexagone, des mesures de sécurité exceptionnelles ont été décrétées, notamment à Paris où les scènes de guérilla urbaine du week-end dernier ont stupéfié le pays et l'étranger. 89.000 membres des forces de l'ordre sont mobilisés, dont 8.000 à Paris, pour éviter de tels débordements.

 

Vous aimerez aussi

Matignon a annoncé que le Premier ministre Edouard Philippe va participer au rassemblement contre l'antisémitisme demain, à Paris.
Mouvement social Gilets jaunes, en direct : la classe politique se mobilise contre l'antisémitisme
Gilets jaunes : trois mois après, la recherche d'un nouveau souffle
Mouvement social Gilets jaunes : quelles stratégies pour relancer le mouvement ?
Gabriel Attal, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Education nationale
Interview Pour Gabriel Attal, le mouvement des gilets jaunes est devenu «un torrent de haine»

Ailleurs sur le web

Derniers articles