Les gilets jaunes rassemblés devant l'Opéra Garnier

Les gilets jaunes se sont rassemblés ce samedi matin devant l'Opéra Garnier. [SAMEER AL-DOUMY / AFP]

Plusieurs centaines de «gilets jaunes» à Paris se sont rassemblés dans le calme pour un «sitting» devant l'Opéra Garnier où ils ont observé une minute de silence pour les blessés depuis le début de leur mouvement, a constaté une journaliste de l'AFP.

Environ 400 personnes étaient rassemblées sur les marches de l'Opéra, fermé exceptionnellement aux visites mais dont les spectacles en soirée ont été maintenus. 

Une minute de silence a été observée en mémoire des six morts et centaines de blessés depuis le début du mouvement le 17 novembre. Un petit groupe brandissait des roses blanches tandis qu'applaudissements et Marseillaise ont retenti à la fin de la minute de silence.

«Le mouvement est unitaire, c'est un grand brassage démocratique», jugeait Tony, 40 ans, réalisateur de documentaires qui participe à sa première manifestation «gilets jaunes». «Je suis Parisien, j'essaie de convaincre les autres Parisiens que les gilets jaunes ne sont pas bêtes».

«On est là aujourd'hui car on n'a pas envie d'être les prochains SDF que l'on voit trop nombreux à Paris», témoignait Julie, 31 ans, conductrice d'engin, venue de l'Aisne pour manifester pour son troisième samedi consécutif.

L'acte V de la mobilisation contre la hausse des taxes et pour le pouvoir d'achat se déroulait samedi dans le calme à Paris, bien loin des scènes de guerilla urbaine et de saccage des samedis précédants.

À suivre aussi

La CGT Énergie revendique une importante coupure de courant autour de Rungis
Réforme des retraites La CGT Énergie revendique une importante coupure de courant autour de Rungis
La centrale de Grand'Maison, en Isère, l'usine hydro-électrique la plus puissante de France, a été mise à l'arrêt depuis mardi matin pour protester contre la réforme des retraites, a annoncé la CGT.
Mouvement social Réforme des retraites, en direct : la plus grosse usine hydro-électrique à l'arrêt
Le 13 janvier à Marseille, des avocats ont suspendu leur robe aux grilles du palais de justice pour protester contre la réforme des retraites voulue par le gouvernement.
Grève Samuel Hayat, spécialiste de l'histoire des mouvements sociaux : «On a plus de chance de faire parler en balançant sa robe d'avocat»

Ailleurs sur le web

Derniers articles