Le futur vélo électrique en leasing de l'Ile-de-France dévoilé

Il sera possible de louer ces bicyclettes pour une durée allant de six à neuf mois.[© W. Beaucardet / Île-de-France Mobilités]

Ile-de-France Mobilités a présenté ce vendredi matin le prototype de son nouveau vélo électrique. Mais il faudra encore un peu patienter avant de voir le «Véligo Location» sur les routes de la région. 

Cette bicyclette bleue (la couleur d'IDF Mobilités), d'un poids de 23 kg, devrait en effet être progressivement déployée à partir de septembre 2019. Dans un premier temps, le service devrait compter 10.000 deux-roues à assistance électrique. Un nombre qui devrait être amené à doubler d'ici à 2020. Ils devraient être disponibles dans l'un des 200 points de commercialisation installés à travers toute la région.

veligo_3.jpeg
© Capture Twitter / IDF Mobilités

Les locations seront proposées pour une longue durée, entre six et neuf mois, sur le principe du leasing. Pour pouvoir l'enfourcher, il faudra s'acquitter d'un abonnement mensuel de 40 euros (entretien compris), dont la moitié pourra être pris en charge par l'employeur, comme pour la carte Navigo. Les réservations ouvriront dès le printemps prochain, sur un site internet dédié. Une application mobile sera ensuite mise en ligne.

En marge de la présentation du vélo, Valérie Pécresse, la présidente de la région et d'IDF Mobilités, a également signé le contrat d'exploitation du «Véligo Location» avec l'exploitant, le groupement Fluow. Ce dernier est constitué du groupe La Poste, de l'opérateur de transports Transdev et de deux entreprises de taille plus réduite spécialisées dans les deux-roues : Vélogik et Cyclez. Le montant du contrat s'élèvera entre 62 millions et 111 millions d’euros, suivant le nombre de vélos déployés.

«Le nombre de trajets en vélo a doublé»

«Notre ambition, c'est vraiment d'atteindre 2 millions d'utilisateurs du vélo au quotidien. On est à 650.000, on est en retard», a souligné Valérie Pécresse. Le nombre de trajets quotidiens à vélo en Ile-de-France a doublé depuis l'an 2000. Mais ils ne représentent que 1,6 % de l'ensemble des déplacements effectués dans la région, bien loin des 13 % constatés dans celle de Berlin. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles