Décès aux urgences de Lariboisière : la famille veut des explications

Les proches de la victime envisagent de porter plainte. [THOMAS SAMSON / AFP]

Près d’une semaine après le décès d’une femme aux urgences de l’hôpital Lariboisière à Paris (10e arrondissement), sa famille se dit déterminée à découvrir la vérité sur le drame.

La quinquagénaire avait été retrouvée morte dans le service des urgences, où elle s’était présentée douze heures auparavant. Selon l’AP-HP (Assistance publique des hôpitaux de Paris), elle avait bien été «prise en charge par l’infirmière d’accueil et enregistrée dans le circuit du service».

Mais, pour la famille de la victime, interrogée par RTL, son décès est «incompréhensible». Micheline, âgée de 55 ans, était en bonne santé, «elle prenait soin d’elle, faisait du sport», assure sa nièce Jessy. «On sait qu’elle est arrivée à l’hôpital, elle avait 40° de fièvre. Elle n’a été vue pas aucun médecin. Douze heures c’est énorme ! », souligne de son côté Patrick, le beau-frère de la victime.

Face à ces incompréhensions et à leur colère, les proches de Micheline envisagent de déposer plainte. «Pour faire un deuil, il faut des réponses, il faut la vérité, il faut qu’on sache ce qu’il s’est passé», explique Jessy à la radio. Et de poursuivre : «s’il y a eu une défaillance quelque part, je veux le savoir».

Deux enquête déjà ouvertes

Deux enquêtes ont d’ores-et-déjà été ouvertes. La première, par le parquet de Paris cherche à établir les circonstances et la cause du décès de la patiente. La seconde, menée en interne par l’AP-HP, vise à déterminer si la victime avait été vue par un médecin, si le niveau d’activité du service était normal et si les effectifs étaient suffisants ce jour-là.  

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles