Des briques de lait, contaminées par des résidus de détergent, retirées de la vente

Le produit appartient à la marque «J’aime le lait d’ici». [© MYCHELE DANIAU / AFP]

Un lot de briques de lait français, contaminées par des résidus de produits ménagers, a été retiré de la vente dans l'Hexagone et rappelé.

Elle appartiennent à la marque «J’aime le lait d’ici». Le lot concerné est le n°18312 de lait demi-écrémé. Il porte la date de péremption du 8 mars 2019, un horaire de production entre 8h40 et 11h54, ainsi que l’agrément sanitaire FR 44-025-001.

Ce lait a été distribué dans «des réseaux spécialisés dans la restauration et quelques magasins Systèmes U», a indiqué dimanche la coopérative qui les produit, Sodiaal.

Au total, 44 palettes, soit l'équivalent de 38.016 litres pourraient avoir été touchés, dont «moins de 600 briques» vendues en grandes surfaces. Ils ont été dispersés dans une douzaine de départements, a précisé ce lundi le ministère de l'Agriculture.

L'entreprise C SA, qui commercialise le produit, a procédé à ce retrait/rappel après avoir reçu «une réclamation pour du lait de couleur brune», selon Sodiaal. Cette dernière, première coopérative de lait française, détient également les marques Candia, Entremont, Le Rustique, Cœur de Lion, RichesMonts, Régilait, ou encore Yoplait.

Une erreur humaine

«Cet incident est lié à une erreur humaine» et «s’est produit sur une très courte durée, environ deux minutes dans la ligne de production», a souligné Sodiaal. Elle a aussi indiqué n’avoir reçu « aucun signalement de consommateurs malades » et avoir lancé une «analyse».

Il y a environ un an, en janvier 2018, l'entreprise Lactalis avait été concernée par un scandale de lait infantiles contaminés à la salmonelle.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles