IDF : l'opérateur du nouveau Vélib' devra finalement payer 8 millions d'euros de pénalités

A la fin du mois de décembre 2018, les Vélib' sont déployés dans 42 communes franciliennes, sur les 67 signataires. A la fin du mois de décembre 2018, les Vélib' sont déployés dans 42 communes franciliennes, sur les 67 signataires.[© C. Leroy / CNEWS]

Avec près d'un an de retard, le nouveau Vélib' continue de se déployer à Paris et en petite couronne. Pour rattraper ce manquement dans le contrat qui le lie aux 67 communes franciliennes concernées, Smovengo, le repreneur du service, va devoir s'acquitter de 8 millions d'euros de pénalités.

La question était posée depuis un certain temps : que va vraiment payer Smovengo ? Ce consortium, qui a succédé en décembre 2017 à JC Decaux pour gérer les nouveaux Vélib', a en effet enchaîné les mois de retard dans la livraison du service et a ainsi accumulé les dettes.

La réponse a finalement été donnée par Catherine Baratti-Elbaz, la présidente du Syndicat Autolib’ Vélib’ Métropole, dans l'émission Parigo diffusée sur France 3. «Une pénalité de retard de 8 millions d’euros sera payée par Smovengo. Nous avons trouvé un compromis financier qui prend acte de la défaillance de l’opérateur pendant l'année 2018», a-t-elle déclaré au micro de Bertrand Lambert.

Un «compromis» qui ne doit pas non plus affaiblir l'opérateur selon l'élue, mais qui doit – justement chiffré –  permettre «de continuer à travailler avec Smovengo», «de se projeter vers l’avenir», «de développer le service» et surtout «de retrouver les abonnés».

Il s'accompagne également d'une baisse importante de ce que devaient donner les collectivités à Smovengo, puisque les 67 communes franciliennes qui souhaitaient être dotées du nouveau Vélib' ne donneront que 18 millions d'euros à Smovengo, contre les 40 millions initialement prévus.

Egalement interrogé dans l’émission Parigo, Arnaud Marion, le nouveau directeur exécutif de Smovengo, s'est félicité de la hausse du nombre de trajets réalisés avec les nouveaux Vélib'. Selon lui, 1,2 millions de courses ont été réalisées au mois de novembre, pour une moyenne de 40.000 à 50.000 courses quotidiennes. 

1.100 stations Vélib' installées

Au total, 1.100 stations seront installées et ouvertes avant la fin de l'année, dont plus de 200 déployées en dehors de la capitale. Le déploiement des Vélib' en petite couronne demeure le gros point faible de Smovengo, qui affiche sa présence dans seulement 42 communes des 67 officiellement signataires du contrat.

Quant à la livraison de la totalité des 1.400 stations – initialement attendues pour le printemps dernier – celle-ci est prévue pour fin mars, tout comme la mise en service des 20.000 Vélib', mécaniques et électriques, annoncée pour le printemps.

Après une année chaotique, il s'agit désormais pour l'opérateur Smovengo de restaurer une relation de confiance avec ses abonnés et les élus métropolitains, d'attirer à nouveau tous ceux, déçus, qui ne se sont pas réabonnés et enfin, de convaincre tous les autres de se lancer dans l'aventure. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles