La France comptait 66.362.000 habitants au 1er janvier 2016

Parmi les 20 grands pôles urbains qui comptent 300.000 habitants ou plus en 2016, douze ont vu leur croissance augmenter. Parmi les 20 grands pôles urbains qui comptent 300.000 habitants ou plus en 2016, douze ont vu leur croissance augmenter. [GERARD JULIEN / AFP]

La France comptait 66.362.000 habitants au 1er janvier 2016, selon les nouveaux chiffres de l'Insee, qui souligne que les grandes aires urbaines ont porté la croissance démographique en France entre 2011 et 2016, bénéficiant d'une croissance démographique de 0,4% par an en moyenne, inégale en fonction des départements.

Parmi les 20 grands pôles urbains qui comptent 300.000 habitants ou plus en 2016, douze ont vu leur croissance augmenter (dont Nantes, Bordeaux, Montpellier, Rennes et Lyon). La croissance y dépasse même les 1% par an.

Paris en baisse

En revanche, 24 départements ont vu leur population baisser entre 2011 et 2016. La population a baissé d'au moins 0,1% par an. C'est le cas de Paris, qui a perdu sur cette période environ 11.900 habitants par an, alors qu'elle en gagnait en moyenne 13 700 entre 2006 et 2011. Son déficit migratoire s'est intensifié et il n'a pas été compensé par l'excédent des naissances sur les décès.

Paris rejoint donc d'autres départements, notamment ceux compris dans une ligne allant des Ardennes au Lot, surnommée la «diagonale du vide». 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles