Une femme en robe d’époque refoulée du château de Versailles pour tenue «incorrecte»

La robe longue de cette couturière était inspirée des XVIIIe et XIXe siècles. La robe longue de cette couturière était inspirée des XVIIIe et XIXe siècles. [© Capture Facebook / Madame Augustine]

Une jeune femme portant une robe d'époque s'est récemment vue interdire l'entrée du château de Versailles, car sa tenue était jugée «incorrecte».

Mardi 26 décembre, Paloma Bernot a souhaité aller visiter le célèbre monument. Agée de 25 ans, cette couturière, qui possède une boutique dans la ville de Loches (Indre-et-Loire), s'est présentée devant la grille d'entrée du château vêtue d'une élégante robe longue dotée d'un col en fourrure, inspirée des modes des XVIIIe et XIXe siècles. Elle portait aussi des gants blancs et des chaussures rouges.

«Après avoir fait trois heures de queue et alors qu’on avait acheté nos billets, on m’a dit que les déguisements étaient interdits», a expliqué la jeune femme au journal de La Nouvelle République. Paloma Bernot a alors expliqué au personnel du lieu qu'il ne s'agissait pas d'un costume, mais qu'elle aimait s'habiller de cette façon au quotidien.

Elle a alors réussi à franchir cette première entrée. Mais la jeune femme a de nouveau été bloquée à la seconde porte. «On ne m’a pas laissée passer en dépit du fait que j’ai encore expliqué de long en large que ce n’était pas un déguisement, mais ma garde-robe, que je n’avais rien d’autre», souligne-t-elle. Paloma Bernot a finalement été interdite d'entrée.

Sa grande sœur, qui l'accompagnait, a alors réagi sur Twitter, prenant à partie le ministère de la Culture ainsi que le Centre des monuments nationaux (CMN).

En réalité, le réglement du château de Versailles contient bien un passage sur la tenue des visiteurs. Son article 16 précise que «les visiteurs doivent se présenter dans une tenue correcte ne générant pas de trouble à la tranquillité publique». Il vise tout particulièrement les personnes «pieds nus ou torse nu».

Contactée, l'institution a estimé que «sa tenue a été estimée contrevenante au règlement de visite», soulignant que «depuis de nombreuses années, le château de Versailles, à l’égal d’autres musées, interdit le port des tenues costumées ou des déguisements, dont la conformation encombrante ou les accessoires peuvent porter atteinte à la sécurité des œuvres ou perturber le bon déroulement de la visite, notamment dans des périodes de fréquentation soutenue».

«Une erreur dans l'appréciation de la tenue»

Mais la direction de la communication a admis «qu'une erreur a pu être commise dans l’appréciation de la tenue». En guise d'excuse, deux nouveaux billets d'entrée, bien valables cette fois-ci, ont ainsi été offerts à Paloma Bernot pour une prochaine visite. Sur Facebook, la jeune femme s'est dite «heureuse du dénouement de cette affaire».

En novembre dernier, une instagrammeuse australienne avait déjà été refoulée du chateau de Versailles pour sa tenue trop légère, avait relevé le site féminin Terrafemina :

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 

Picasso would have loved my outfit

Une publication partagée par Newsha Syeh (@mewsha) le

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles