L'Église catholique très inquiète face à la baisse des dons des fidèles

Les dons représentent 40% des ressources des diocèses [JOEL ROBINE / AFP]

Aux grands maux les grands moyens. Face à la baisse constante des dons des fidèles, l'Église catholique a décidé de réagir, en lançant une campagne nationale de sensibilisation appelée «Merci» pour renflouer les caisses. 

En 2018, l'épiscopat a constaté une réduction des dons à hauteur de 2,2% sur les trois premiers trimestres. Une baisse qui atteindrait même les 5%, en comptant les dons bénéficiant d'une déduction de l'ISF (impôt de solidarité sur la fortune). 

L'argent récolté quotidiennement représente une source de revenus indispensable pour l'Église (environ 40% du budget total). Une somme qui permet notamment de payer les 14.000 prêtres en activité et le personnel administratif, mais également à financer l'entretien des différents bâtiments. 

Si le nombre de «donateurs du denier» a largement chuté (un recul de 25% a été observé depuis 2007 selon les chiffres du «Monde»), c'est en partie à cause de la situation financière des foyers et de l'instauration du prélèvement à la source, qui aurait fait craindre à certains de ne plus bénéficier de l'exonération fiscale à laquelle ils avaient droit.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles