Environ 200 «gilets jaunes» sonnent à la porte du maire de Montélimar

Le maire centriste a été contraint de sortir de son domicile [PHILIPPE DESMAZES / AFP]

Dimanche après-midi, entre 150 et 250 «gilets jaunes» ont sonné au domicile de Franck Reynier, le maire de Montélimar (Drôme), obligeant l'élu centriste à sortir de chez lui.  

Les manifestants ont notamment reproché au maire de ne pas avoir mis à disposition un cahier de doléances dans la mairie de la ville. D'après les informations de France Bleu, Franck Reynier leur aurait proposé de le rencontrer lundi à 11h, à la mairie. 

Le 6 janvier, en marge de «l'acte VIII» des manifestations qui durent depuis huit semaines, près de 50.000 «gilets jaunes» se sont rassemblés à travers la France pour faire valoir leurs droits. 

Plusieurs centaines de femmes «gilets jaunes» ont également envahi les rues dans plusieurs régions de France, souhaitant donner une image «inédite du mouvement», loin des démonstrations de violences relayées sur les réseaux sociaux. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles