Une société de production impose la place de concert la plus chère à une femme handicapée

Le père de famille indique avoir porté plainte pour «discrimination» et «injure».[STEPHANE DE SAKUTIN / AFP]

À Lille (Nord), un père de famille, qui souhaitait réserver une place de concert pour sa fille handicapée, s'est vu proposer le tarif le plus cher, une situation qu'il a dénoncée sur Facebook.

Emmanuel Delbergue a l'habitude d'assister à des spectacles en compagnie de sa fille Fanny, qui se déplace en fauteuil roulant, sans que cela ne pose de problème. Seulement le 3 janvier dernier, en voulant réserver deux places, dont une dite «PMR» (personne à mobilité réduite), pour la représentation de la troupe de danseurs D'pendanse, programmée par Divan Production au théâtre Sébastopol à Lille, les choses ne se sont pas bien passées, rapporte La Voix du Nord.

«Avec le Sébastopol, ça s’est toujours très bien passé, je ne veux pas qu’on fasse l’amalgame : l’équipe est très gentille, ils m’ont toujours facilité les choses», a expliqué Fanny, 30 ans, à nos confrères. En effet, le lieu avait été loué par Divan Production, seul contact dans ce cas pour réserver une place PMR.

Quand le père de la jeune fille a contacté la société, on lui a annoncé qu'il ne pouvait réserver une place pour personne à mobilité réduite qu'en catégorie 1, les places les plus chères. «Je ne vois pas pourquoi les handicapés seraient obligés d’acheter les places les plus chères pour assister à un spectacle ?», s'interroge le père.

L'assistant, «sympa», l'a rappelé une heure plus tard mais lui a expliqué «qu'il ne pouvait rien faire».

Une plainte déposée

Le directeur de la société a ensuite pris le relais, refusant catégoriquement de lui proposer une place à un tarif moins élevé.  «Je me suis fait traiter de "casse-couilles" par le directeur de Divan Production à Lille qui me dit que les handicapés n’ont pas tous les droits», écrit Emmanuel sur Facebook pour partager son indignation.

Le père de famille indique avoir porté plainte pour «discrimination» et «injure».

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles