Grand débat national : qui sont les 5 garants ?

Un collège de cinq personnes a été désigné jeudi 17 janvier pour être «garant» du grand débat national, qui s'est ouvert mardi. Ils sera chargé de veiller à son bon déroulement et à son indépendance. 

Parmi ces cinq personnes, deux ont été choisies par le gouvernement, tandis que les trois dernières ont été nommées respectivement par les présidents de l'Assemblée nationale, du Sénat, et du Conseil économique, social et environnemental (Cese). 

Jean-Paul Bailly, ancien patron de la RATP et de La Poste

Le premier a avoir été désigné par le Premier ministre Edouard Philippe est Jean-Paul Bailly, ex-patron de la RATP et de La Poste. Âgé de 72 ans, il a commencé sa carrière en tant qu'ingénieur à la RATP dans les années 1970, avant de gravir les échelons et d'en devenir le PDG en 1994.

Il a ensuite quitté la régie pour présider le groupe La Poste entre 2002 et 2013. Il occupe désormais le poste d'administrateur des groupes GDF Suez et Accord, et est membre du Conseil économique et social. 

Isabelle Falque-Pierrotin, présidente de la cnil

La deuxième a avoir été choisie par le chef du gouvernement est Isabelle Falque-Pierrotin, une conseillère d'État de 58 ans présidente de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) depuis huit ans.

Elle est entrée au Conseil d'État en 1986, après des études à l'ENA et à HEC. Elle a, par la suite, été la directrice adjointe au cabinet du ministre de la Culture Jacques Toubon entre 1993 et 1995, avant d'être nommée experte auprès de l'OCDE entre 1996 et 1997 en matière de développement de la coopération internationale sur Internet. Elle a fait son entrée à la CNIL en 2009. 

Pascal Perrineau, politologue

Le président du Sénat Gérard Larcher (LR) a pour sa part choisi Pascal Perrineau pour être son «garant». Le politologue et spécialiste de sociologie électorale de 68 ans, habitué des médias, a notamment enseigné la science politique à Sciences Po Paris.

Secrétaire de section du Parti socialiste à Nancy dans les années 1970, il a été nommé membre du conseil scientifique de la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme et l'antisémitisme en février 2016. Ses recherches portent essentiellement sur l'analyse des élections, et l'extrême droite française et européenne.

Nadia Bellaoui, secrétaire générale de la ligue de l'enseignement

Patrick Bernasconi, président du Conseil économique, social et environnemental (Cese) a quant à lui nommé Nadia Bellaoui, secrétaire générale de la Ligue de l'enseignement.

Cette dirigeante associative de 43 ans a notamment été membre du Haut conseil à la vie associative, puis présidente du «Mouvement associatif» et administratrice de la fondation «La France s'engage». 

Guy Canivet, ancien membre du conseil constitutionnel

Enfin, le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand (LREM) a désigné Guy Canivet, ancien membre du Conseil constitutionnel. Âgé de 75 ans, il avait été nommé parmi les «Sages» par l'ex-président de l'Assemblée nationale Jean-Louis Debré, et a siégé au Conseil de 2007 à 2016.

Ancien magistrat, il a par ailleurs été premier président de la Cour de cassation de 1999 à 2007, occupant la plus haute fonction de l'ordre judiciaire. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles