Guide Michelin 2019 : 3 étoiles pour Laurent Petit et Mauro Colagreco

Les chefs mangés à toutes les sauces. Le célèbre guide Michelin a dévoilé, lundi 21 janvier, sa sélection 2019 des meilleures tables de France.

Le guide rouge, disponible dès le vendredi 25 janvier, a ainsi permis à deux établissements de rejoindre le cercle très fermé des triples étoilés.

Laurent Petit et Mauro Colagreco décrochent le graal

Le premier, le Clos des Sens à Annecy, du chef savoyard Laurent Petit, qui a salué le «bon sens Michelin» en recevant son prix.

L’autre lauréat, le Mirazur, à Menton (Alpes-Maritimes), consacre la cuisine du maître italo-argentin Mauro Colagreco. Il devient, à ce titre, le seul étranger en activité en France à être ainsi récompensé.

Veyrat rétrogradé, Bocuse confirmé

Mais des étoiles prestigieuses sont aussi tombées. Le restaurateur Pascal Barbot, triple étoilé ces onze dernières années pour son restaurant L’Astrance à Paris, a subi le même sort que Marc Veyrat (La Maison des bois, en Haute-Savoie) et Marc Haeberlin (L’Auberge de l’Ill, en Haut-Rhin), qui perdent eux aussi leur troisième macaron.

 

En revanche, un an presque jour pour jour après le décès de «Monsieur Paul», la maison Bocuse, près de Lyon, réussit, elle, à garder sa troisième étoile pour la 54e année.

Plus surprenant, un ex-triple étoilé, le chef Sébastien Bras du restaurant Le Suquet à Laguiole (Aveyron) s’est vu réapparaitre dans le guide Michelin 2019 avec deux étoiles, alors qu’il avait demandé, en 2017, de ne plus y figurer.

Une ancienne gagnante de Top Chef récompensée

Du côté des femmes, l’édition 2019 permet enfin à Stéphanie Le Quellec, cheffe du restaurant La Scène, à Paris, de décrocher deux étoiles. Elle est connue du grand public pour avoir remporté la deuxième édition de Top Chef

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles