Prison ferme pour les fraudeurs fiscaux, impôt sur la nationalité, retour de l'ISF... les propositions faites dans l'émission «La parole aux Français»

La secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, coanimait ce vendredi avec Cyril Hanouna «La parole aux Français», une émission spéciale sur C8 autour du grand débat national.

Voici quelques-unes des propositions faites par les citoyens invités :

- Elargir la liste des produits de première nécessité et abaisser leur TVA à 0% (88% des télespectateurs de l'émission se sont prononcés en faveur)

- Retour de l'impôt sur la fortune avec des tranches plus élevées et une exhonération pour les personnes investissant dans les PME (77% des télespectateurs de l'émission se sont prononcés en faveur)

- Remise à plat et examen des niches fiscales (93% des télespectateurs de l'émission se sont prononcés en faveur)

- Mise en place de l'impôt sur la nationalité 

- Suppression de la CSG pour les retraités qui percoivent moins de 2.000 euros par mois (86% des télespectateurs de l'émission se sont prononcés en faveur)

- Revalorisation des retraites (91% des télespectateurs de l'émission se sont prononcés en faveur)

- Instauration d'un prix plancher pour les matières premières agricoles en tenant compte des coûts de production des agriculteurs (95% des télespectateurs de l'émission se sont prononcés en faveur)

- Etablir une peine de prison ferme (3 ans) pour les fraudeurs fiscaux (88% des télespectateurs de l'émission se sont prononcés en faveur)

- Augmentation du SMIC à 1.800 euros bruts par mois (soit 1.382 euros nets)

- Le CICE réservé aux TPE-PME (92% des télespectateurs de l'émission se sont prononcés en faveur)

- Création d'un ministère pour les retraités (71% des télespectateurs de l'émission se sont prononcés en faveur)

- Limiter à 25 le nombre d'élèves par classe

Intitulé «La parole aux français», ce numéro spécial et en direct de l'émission «Balance ton post» laissait s'exprimer des retraités, infirmiers, demandeurs d'emploi, commerçants, enseignants, agriculteurs qui témoignaient de leur quotidien.

«Il s'agit d'un atelier dans le cadre du débat national», avait confirmé à l'AFP un porte-parole de la secrétaire d'Etat. Ce n'est pas un «débat politique», mais «un échange citoyen avec des propositions concrètes», selon C8. 

«Ensemble, nous tenterons de transformer leurs problèmes en propositions», expliquait la chaîne avant la tenue de l'émission. Lancé le 15 janvier par le président Emmanuel Macron pour répondre à la crise des «gilets jaunes», le grand débat national prévoit de nombreuses rencontres entre élus et citoyens, mais n'a pas fait faiblir la mobilisation. 

Le débat doit durer deux mois et porte sur quatre grands thèmes : pouvoir d'achat, fiscalité, démocratie et environnement.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles