Prix d'Amérique : victoire de la jument Bélina Josselyn, des «gilets jaunes» ont brièvement envahi la piste

L’hippodrome accueille chaque année le Prix d’Amérique, considéré comme le championnat du monde des trotteurs[Bastien Tendil]

Une vingtaine de «gilets jaunes» a envahi la piste de Vincennes à quelques instants du départ de la course du Prix d'Amérique, ce dimanche après-midi.

Mais les éléments perturbateurs de la compétition ont rapidement été maîtrisés par les agents de sécurité présents sur place. 

Plus tôt dans la semaine, un «gilet jaune» se présentant comme un expert du trot avait appelé sur YouTube à bloquer les accès à l’hippodrome de Vincennes, dimanche 27 janvier, afin d’empêcher la tenue du Prix d’Amérique. Sa vidéo semblait avoir trouvé peu d’écho (environ 900 vues ce mardi sur YouTube).

Un ex-journaliste hippique à l'origine de l'incident ?

Frédéric Moulin, ex-journaliste hippique selon sa biographie consultable sur son site de pronostics, invitait les «gilets jaunes» à imiter les manifestants qui avaient perturbé, le 12 janvier dernier lors de l’acte IX du mouvement social, une réunion de courses organisée à Chantilly en parvenant à pénétrer sur le parcours.

Considérant que l’hippodrome de Vincennes incarne à lui seul le monde des paris hippiques, source d’importantes recettes fiscales pour l’Etat, l’homme appelait donc à ériger des barrages aux abords du célèbre édifice qui trône au cœur du Bois de Vincennes (XIIe arrondissement de Paris). «Cet hippodrome détruit tous les turfistes. La configuration de la piste entraîne un quota important de chevaux disqualifiés et génère donc un nombre élevé de paris perdus», critiquait-il notamment.

L’homme ironisait également sur la crise que traverse le PMU, symbole du pouvoir économique selon lui. Dans son viseur : une gestion de l’entreprise qu’il jugeait hasardeuse.

Le PMU critiqué

«Les gens qui travaillent là-bas sont incompétents. Mettez-moi à la tête du PMU, et d’ici à dix mois, les enjeux sont multipliés par dix», lançait-il plein d’assurance. Et ce «gilet jaune» de distiller ses conseils pour relancer la croissance du PMU, avant de conclure : «L’hippodrome de Vincennes est destructeur de turfistes, familles, de portefeuilles et de chevaux.»

Une minute avant le départ du Prix de Belgique dimanche 13 janvier, quelques «gilets jaunes» s'étaient rendus sur la piste de Vincennes et en avaient été extraits sans difficulté. 

Près de 45.000 spectateurs

L’hippodrome accueille chaque année le Prix d’Amérique, considéré comme le championnat du monde des trotteurs. L’événement génère une quantité astronomique de paris et attire près de 45.000 spectateurs venus du monde entier.

La future lauréate Bélina Josselyn est la seule concurrente à être passée juste devant les «gilets jaunes» lorsqu'ils occupaient la piste, avant le départ. La présence de ces trublions a manifestement porté chance à la championne de Jean-Michel Bazire. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles