Comment rouler en toute sécurité sur la neige ?

Le froid a fait son grand retour cette semaine. Les chutes de neige, particulièrement importantes, sèment la pagaille en Ile-de-France. 

Le ministère de l'Intérieur demande aux automobilistes de ne pas prendre leur voiture en raison des difficiles conditions de circulation. Si toutefois, vous ne pouvez faire autrement que prendre votre véhicule, voici les cinq astuces pour appréhender votre trajet sur les routes enneigées.

Changez vos pneus 

Neige et verglas sont incompatibles avec des pneus d’été, même neufs. Le pneu hiver possède une gomme qui reste souple en dessous de sept degrés, de gros pavés pour évacuer efficacement la neige et la boue et des lamelles qui font ventouse sur le verglas.

D’après Goodyear, une voiture équipée de pneus hiver, lancée à 80 km/h sur une route enneigée, stopperait en 70 m, contre 112 m avec des pneus standards. Il est déconseillé de faire l’économie de deux pneus et impérativement équiper ses quatre roues afin d’éviter tout danger. Et contrairement à une idée reçue, le sous gonflage n’est pas une solution : le pneu risque d’éclater.

En cas de forte neige, le montage des chaînes s’avère obligatoire. Il suffit de fixer les chaînes sur les roues motrices (à l’avant, sur la plupart des véhicules). La vitesse avec les chaînes est limitée à 50 km/h maximum.

Adopter une conduite souple

Une accélération brusque, un freinage brutal et des coups de volant impulsifs sont à bannir sur une route enneigée. Il faut également réduire sa vitesse : 110km/h sur autoroute, 100km/h sur les routes à chaussées séparées par un terre-plein central et 80km/h sur les routes hors agglomérations. Si la visibilité est inférieure à 50 mètres, la limitation de vitesse est diminuée à 50 km/h.

Selon Emmanuel Renard, directeur de l’éducation et de la formation à l’association de Prévention routière, interrogé par BFM TV, la neige entraîne une perte d’adhérence et augmente de manière significative les distances de freinage.

Selon la sécurité routière, les distances de sécurité à conserver sont les suivantes : 35m à 50km/h, 60m à 90km/h et 90m à 130km/h.

Se rendre visible et bien voir

En cas de forte averse de neige, il faut se rendre visible en allumant ses feux de croisement, voire ses antibrouillards, pour ne pas éblouir les autres automobilistes. Ces derniers sont interdits par temps de pluie, à n’utiliser qu’en cas de chute de neige.

Il est également important de bien voir. Avant de partir, il faut s’assurer d’avoir des essuie-glaces en bon état ainsi qu’un liquide de lave-glace adapté aux conditions hivernales.

Si les chutes de neige deviennent trop violentes et limitent la visibilité, il est conseillé de s’arrêter sur le bas-côté et allumer ses feux de détresse pour ne pas surprendre les autres usagers.

Ne jamais dépasser les véhicules de déneigement

Rouler dans les traces des autres permet de préserver une meilleure adhérence. Il est important de laisser la priorité à tous les engins de salage et ne jamais les dépasser. Au contraire, il est conseiller de circuler dans leurs traces pour avoir moins de risque de glisser.

D’autant plus que si les véhicules de déneigement sont présents, c’est que devant eux, la route est sans doute verglacée. Mieux vaut ainsi rouler moins vite et ne pas risquer l’accident.

Appréhender les routes et virages

Pour éviter tout risque de dérapage ou de glissage, il existe deux stratégies. Si le véhicule glisse de l’avant et que la direction ne répond plus, il est en situation de «sous-virage». Il est important de soulager l’accélérateur en levant doucement le pied. Lorsque le véhicule glisse de l’arrière, il est en situation de «sur-virage». Il est nécessaire dans ce cas de contre-braquer gentiment les roues dans le sens inverse de la dérive. Là encore, sans geste brusque. Ne pas toucher les freins puisque cela augmentera la dérive de l’arrière.

Enfin, sur les routes en pente, il est déconseillé de freiner et plutôt utiliser le frein moteur en rétrogradant, c’est-à-dire de n’utiliser aucune pédale. Lorsque le conducteur aborde un virage, il ne faut surtout pas freiner mais réduire sa vitesse pour l’appréhender en toute sécurité. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles