Gilets jaunes : Maxime Nicolle menace de quitter la France

Maxime Nicolle est l'une des figures emblématiques du mouvement social. [GUILLAUME SOUVANT / AFP]

Maxime Nicolle, l’une des figures emblématiques des «gilets jaunes», menace dans une vidéo de quitter la France s’il n’obtient pas «d’avancée concrète».

C’est dans une vidéo en direct publiée sur sa page Facebook, comme il en a l'habitude, que le militant, également connu sous le pseudonyme de Fly Rider, a lancé son ultimatum au gouvernement.

Une «demande d'asile constitutionnel»

Le militant «gilet jaune» réclame ainsi des «avancées concrètes, financières, envers le peuple, et pour tous les membres de la population […] Toutes les personnes qui sont dans la merde dans ce pays et qui essaient de s’en sortir». «Si vous ne faites pas ça, dans deux semaines, je pars de ce pays, je fais une demande d’asile constitutionnel et je me battrais à l’extérieur», souligne Maxime Nicolle, se disant prêt à se battre jusqu’à la mort.

Il précise que, dans l’éventualité de cet exil, il choisira «un pays où l’extradition est interdite», citant en exemple Julian Assange. Depuis 2012, le fondateur de WikiLeaks est réfugié à l’ambassade d’Equateur à Londres.

«Ca permettra d’éviter avec votre loi anti-casseurs de me foutre en prison parce que je ne suis pas d’accord avec vous», poursuit le gilet jaune. L'Assemblée nationale a entamé mardi l'examen de la loi anti-casseurs, un texte jugé «liberticide» par l'opposition et qui suscite même des réserves au sein de LREM. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles