Viande avariée polonaise : 795 kilos retrouvés en France dans 9 entreprises

Les services sanitaires du ministère de l'Agriculture ont retrouvé «795 kilos» de viande avariée polonaise dans «neuf entreprises» du secteur agroalimentaire en France, a annoncé vendredi le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume.

Sur ce total, «150 kilos ont déjà été récupérés» dans les entreprises françaises «dupées», a indiqué le ministre, interrogé sur CNEWS, au surlendemain de l'annonce de l'ouverture d'une enquête en Pologne sur l'abattage et la commercialisation de bovins malades par un abattoir local, dont une partie a été distribuée dans plusieurs pays de l'Union Européenne.

«Je pense que dans la journée on saura où on en est» pour les 650 kilos restant, «la traçabilité des produits lorsqu'ils arrivent en France marche plutôt bien» a rassuré le ministre. «On ne sait pas s'ils sont partis dans le commerce, cela a pu rester dans des frigos», a-t-il dit.

«C'est une fraude terrible, une fraude économique, une fraude sanitaire d'un abattoir polonais», a jugé le ministre français. «Nous avons appris cela avant-hier soir et avons mis toutes nos équipes dessus.»

Le Commissaire européen à la Santé et à la sécurité alimentaire Vytenis Andiukaitis a annoncé une inspection en Pologne la semaine prochaine et appelé les autorités polonaises à assurer le respect des normes européennes. La Pologne est un grand exportateur de viande en Europe.

 

Vous aimerez aussi

Santé La première mutuelle de France annonce la mise en place du reste à charge zéro dès juillet prochain
La France, mauvaise élève en matière de vaccination
Santé La France, mauvaise élève en matière de vaccination
Un syndicat de gynécologues menace de ne plus pratiquer l'IVG
Santé Un syndicat de gynécologues menace de ne plus pratiquer l'IVG

Ailleurs sur le web

Derniers articles