Attentat de Magnanville : deux personnes placées en garde à vue

Jessica Schneider et Jean-Baptiste Salvaing ont été assassinés le 13 juin 2016 à leur domicile. [DOMINIQUE FAGET / AFP]

Deux personnes ont été placées en garde à vue ce mardi 12 février dans l'enquête sur l'attentat contre un couple de policiers à Magnanville en 2016. 

Ces deux personnes, âgées de 23 et 36 ans, sont suspectées d'avoir renseigné le jihadiste Larossi Abballa sur ses futures victimes. Selon les informations du Parisien, les deux suspects, qui sont connus des services de police, seraient des proches du terroriste. 

Le 13 juin 2016, Jean-Baptiste Salvaing, 42 ans, et sa compagne Jessica Schneider, 36 ans, ont été assassinés à coups de couteau sous les yeux de leur petit garçon de 3 ans et demi. Le tueur, qui s'était revendiqué de Daesh, avait été abattu par les policiers du Raid. 

L'enquête menée par la sous-direction de l'antiterrorisme cherche notamment à savoir comment Larossi Abballa a ciblé précisément ses victimes et comment il avait obtenu leur adresse. 

Vous aimerez aussi

Faits divers Paris : il vendait des passes d'accès d'immeubles à des cambrioleurs
Depuis l'été, l'affaire Benalla a donné lieu à l'ouverture de cinq procédures judiciaires distinctes et de nombreux rebondissements.
Justice Affaire Benalla : les sénateurs saisissent la justice, Edouard Philippe et Richard Ferrand les boycottent
Les surveillants de la prison de Condé-sur-Sarthe/Alençon, en grève depuis le 6 mars, ont voté mercredi la reprise du travail, qui ne sera effective qu'après une «fouille générale de l'établissement» (photo d'illustration).
Enquête Prison de Condé/Alençon : les surveillants votent la reprise du travail

Ailleurs sur le web

Derniers articles