Saint-Malo : il meurt en cellule de dégrisement au commissariat

Une enquête a été ouverte et l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) a été saisie.[CAPTURE GOOGLE STREET VIEW]

Un homme de 20 est mort le week-end dernier en cellule de dégrisement au commissariat de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine).

Sous l'effet de l'alcool suite à une soirée passée avec son père, le jeune homme avait eu un accident de voiture samedi soir et avait fini sa route dans un fossé à proximité de Dinard. Mais à l'arrivée des forces de l'ordre, le fêtard avait proféré des insultes et refusé de rejoindre le poste de police. «L'interpellation a été compliquée», résume Christine Le Crom, procureur de la République de Saint-Malo.

Finalement conduit au commissariat, il avait été vu par un médecin qui avait jugé son état de santé compatible avec une garde à vue. 

Plus tard dans la soirée, son père, ivre également, avait été interpellé au volant et ammené par la police au même commissariat. Alors qu'il l'examinait, le médecin a alors constaté un problème médical chez son fils. Celui-ci est mort dans la nuit. 

Une enquête a été ouverte et l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) a été saisie. Des analyses sont en cours pour déterminer la cause du décès. Le père a déposé plainte.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles