Les inégalités de revenus s'aggravent en Ile-de-France

De fortes disparités de revenus existent entre les départements de la région parisienne.[© Thomas SAMSON / AFP]

C'est un paradoxe : l'Ile-de-France est la région où l'on gagne le plus, mais aussi celle qui concentre le plus d'inégalités de revenus. Et ces dernières ne cessent de se creuser.

Selon une étude de l'Insee publiée ce mardi 19 février, les ménages de région parisienne disposaient en moyenne d’un niveau de vie (le salaire brut auquel on soustrait les impôts et on ajoute les prestations sociales) de 22 600 euros annuels, soit 1 880 euros mensuels, en 2015. Ce qui représente le meilleur niveau de vie médian en France.

Et surtout, l'Ile-de-France concentre les départements les plus riches du pays : Paris (26.430 euros), les Hauts-de-Seine (26.230 euros), et les Yvelines (25.620 euros). A contratrio, elle comprend aussi le plus pauvre, la Seine-Saint-Denis, dont les habitants perçoivent seulement 16.760 euros. Viennent ensuite les Valdoisiens (21.000 euros) et les Val-de-marnais (21.730 euros).

Or, ces inégalités ont tendance à se creuser car les départements les plus riches gagnent davantage. Les Parisiens et les Hauts-Seinais ont globalement vu leurs revenus croître de 450 euros entre 2013 et 2015. Dans le même temps, les niveaux de vie des personnes domiciliées dans l'Essonne et le Val-de-Marne n'ont progressé «que» de 160 euros et 200 euros. C'est encore pire en Seine-Saint-Denis, où l'évolution n'est que de 10 euros en deux ans.

Par ailleurs, la moitié des départements de la région dépasse le taux de pauvreté affiché au niveau national (16 %) : Paris (16,2 %), le Val-de-Marne (16,8 %) et le Val-d'Oise (17,1 %) et surtout la Seine-Saint-Denis (29 %). Le taux de pauvreté général en Ile-de-France a d'ailleurs augmenté d'un point entre 2013 et 2015.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles