Marlène Schiappa s'excuse après ses propos sur La Manif pour tous et les «terroristes islamistes»

Marlène Schiappa a présenté ses excuses après ses propos sur La Manif pour tous et les «terroristes islamistes». Marlène Schiappa a présenté ses excuses après ses propos sur La Manif pour tous et les «terroristes islamistes». [CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP]

Marlène Schiappa a présenté, vendredi 22 février, ses «excuses à toutes les personnes qui auraient pu se sentir sincèrement blessées» par ses propos dans le magazine Valeurs, où elle évoquait une «convergence idéologique» entre la Manif pour tous et les «terroristes islamistes».

«J'en assume la responsabilité. Lorsqu'un message est mal reçu, c'est qu'il a été mal émis. Les gens qui ont adhéré à La Manif pour tous ne sont évidemment pas des terroristes», a écrit la secrétaire d'État à l'Égalité entre les femmes et les hommes dans un communiqué.

«Une insulte gravissime» pour le mouvement

La Manif Pour Tous a porté plainte pour diffamation publique ce vendredi 22 février devant la Cour de Justice de la République contre Marlène Schiappa.

Le mouvement avait annoncé jeudi dans un communiqué son intention de saisir la justice. «Ces propos scandaleux sont une insulte gravissime aux millions de Français mobilisés depuis 2012», soulignait La Manif Pour Tous. «Ces propos sont également une insulte aux victimes du terrorisme islamiste dont ils relativisent la souffrance. Comment oser assimiler les assassins de Charlie Hebdo, du Bataclan, de Nice, de Saint-Etienne-du-Rouvray, de Strasbourg… à des manifestants pacifistes», poursuivait le mouvement.

Interrogée par France Info, la présidente du mouvement, Ludovine de la Rochère, persistait, disant «attendre un geste du gouvernement». «Il est grand temps que le Premier ministre nous reçoive et se désolidarise de tels propos», a-t-elle ajouté.

La secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations, a pointé dans le journal Valeurs Actuelles, paru jeudi, la «convergence idéologique» entre la Manif Pour Tous et les terroristes islamistes. «Il y a des slogans de la Manif Pour Tous qui sont lancés dans les banlieues», a-t-elle expliqué ajoutant : «les slogans et l’agressivité de la Manif Pour Tous ont nourri la recrudescence de violences homophobes : +64% l’année dernière».

«Ce n'est pas ce que je dis»

Face à la polémique naissante, Marlène Schiappa avait précisé ses propos au micro de CNEWS : «je ne dis pas que les gens de la Manif Pour Tous sont des terroristes islamistes, il faut faire attention aux raccourcis et aux propos sortis de leur contexte. Ce n’est pas ce que je dis. En revanche, je dis que partout dans le monde, il y a une alliance entre les intégristes religieux, et notamment les islamistes, d’un côté, et les gens identitaires, nationalistes, d’extrême droite, de l’autre, contre les droits des femmes à disposer de leur corps, contre l’accès à la contraception, contre l’accès à l’IVG et contre les droits des LGBT».

Il ne s'agit pas de la première opposition publique entre le mouvement né lors du mariage pour tous et la secrétaire d'Etat. En 2017, Marlène Schiappa avait demandé le retrait d'une affiche de la Manif Pour Tous sur la PMA, qui semblait comparer un bébé à un légume OGM. Le mouvement de Ludovine de la Rochère avait alors refusé de retirer la campagne.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles