Tariq Ramadan porte plainte contre ses accusatrices

Tariq Ramadan est toujours mis en examen pour des soupçons de viol. Tariq Ramadan est toujours mis en examen pour des soupçons de viol. [AFP]

Tariq Ramadan contrattaque. Cible de plaintes pour viols de la part de trois femmes, l’islamologue controversé a à son tour porté plainte contre ses accusatrices pour «dénonciations calomnieuses», estimant que les relations sexuelles étaient consenties.

Selon RTL, les dépôts de plainte ont été effectués à Montpellier, Rouen et Lille, les villes de résidence de Henda Ayari, «Christelle» et Mounia Rabbouj, les plaignantes.

Tariq Ramadan est toujours mis en examen pour des soupçons de viol dans le cadre des plaintes déposées par l’ancienne salafiste Henda Ayari et «Christelle». Celle de Mounia Rabbouj, ancienne escort-girl également impliquée dans l’affaire DSK, n’a débouché sur aucune poursuite judicaire.

Suite aux accusations dont il fait l’objet, Tariq Ramadan avait été placé en détention provisoire en février 2018 avant d’être libéré neuf mois plus tard.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles