Béziers : deux dealers présumés libérés faute de personnel pour leur transfert au tribunal

Dans un premier temps, face au manque de personnel pénitentiaire pour les conduire au palais de justice, une comparution en visioconférence leur avait été proposée.[PASCAL POCHARD CASABIANCA / AFP]

Deux dealers présumés, qui devaient être jugés lundi 25 février en comparution immédiate, ont été libérés faute de personnel pour leur transfert au tribunal de Narbonne (Aude).

Ils avaient été placés en détention provisoire à la prison du Gasquinoy, à Béziers (Hérault), après avoir été interpellés le week-end dernier sur l'autoroute A9, en possession de 26 kilos de résine de cannabis, rapporte Métropolitain.

Dans un premier temps, face au manque de personnel pénitentiaire pour les conduire au palais de justice, une comparution en visioconférence leur avait été proposée. Les deux hommes ont refusé.

Ils ont donc été laissés libres, avec une convocation pour comparaître devant la justice en avril.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles