Mort de deux jeunes à Grenoble : ce que l’on sait

Le décès des deux garçons a déclenché de nombreux incidents à Grenoble.[JEAN-PIERRE CLATOT / AFP]

Deux garçons de 17 et 19 ans sont morts samedi à Grenoble, en essayant d’échapper à un contrôle de police. Roulant à vive allure et sans casques, ils se sont retrouvés coincés entre un bus et le parapet au bord de la route.

Alors que plusieurs proches des victimes pointent du doigt la responsabilité des forces de l’ordre, le parquet privilégie la thèse de l’accident. Une information judiciaire a été ouverte, dimanche, pour déterminer les causes de leur mort. Voici ce que l’on sait.

des dégradations, pas de casques et feux éteints

Aux alentours de 21 heures, samedi, une patrouille de la police municipale grenobloise tente de contrôler un scooter, sur lequel deux personnes circulent sans casques. Ils dégradaient des véhicules stationnés, en rentrant dedans et en cassant des rétroviseurs, détaille le Dauphiné Libéré.  

Alors que le deux-roues parvient à échapper aux forces de l’ordre, un deuxième équipage, de la police nationale cette fois, tente à son tour de procéder à un contrôle, sur un scooter de même type. Celui-ci circule feux éteints et sans plaque d’immatriculation. Une nouvelle fois, les policiers ne parviennent pas à l'arrêter, alors qu'il grille au moins un feu rouge pour s'enfuir. Les enquêteurs estiment qu’il s’agissait les deux fois du même véhicule, sans que «le lien (ne soit) encore totalement avéré».

coincés en doublant par la droite

Quelques instants plus tard, c’est au tour d’une voiture banalisée de la Bac de croiser un scooter identique, sans plaque d’immatriculation, et sur lequel deux hommes sont installés, sans casques. Après avoir repéré les forces de l’ordre, les deux jeunes hommes cherchent encore à les semer.

Au moment où ceux-ci sortent d’une voie rapide, ils se retrouvent derrière un bus. Dans son témoignage, le conducteur du car a indiqué qu'il se serait alors décalé sur la droite, pour laisser passer le scooter, suivi d’une voiture avec le gyrophare allumé. Mais au même moment, les deux garçons auraient tenté de le doubler par la droite. Ils se seraient ainsi retrouvés coincés entre le poids lourd et le parapet. Ce que semblent confirmer des images de vidéosurveillance.

une faute de la part des policiers ?

Pour les proches des deux victimes, la police est responsable de leur mort, en les ayant poursuivis. Selon le parquet, l’intervention des fonctionnaires était «totalement justifiée». Les deux jeunes gens n’auraient pas été pris en poursuite «s'ils n'avaient pas mis les autres usagers de la route en danger, en brûlant des feux rouges, en roulant sur le trottoir, en roulant à vive allure».

Ce point devra notamment être éclairci par l'enquête, puisque des règles s'appliquent aux forces de l'ordre en cas de course-poursuite. Une note de la police nationale indique notamment que «tout poursuite systématique est exclue» si le ou les individus ne présentent pas le risque d'entraîner un «préjudice corporel» à un tiers.

À suivre aussi

Faits divers Bordeaux : un accident de trottinette électrique fait un mort et un blessé
Faits divers Marseille : un conducteur activement recherché après avoir fauché un enfant de 10 ans
La victime s’est écroulée une heure après le départ.
Faits divers Un jeune homme de 20 ans meurt sur le semi-marathon de Toulouse

Ailleurs sur le web

Derniers articles