Classement des pays LGBT-friendly : la France dégringole et perd 14 places

La France était troisième du classement en 2018[PUNIT PARANJPE / AFP]

Le site Spartacus a mis en ligne, le 26 février dernier, la dernière édition de son «indice de voyage gay». Par rapport à l'année 2018, la France a fait une chute de quatorze places, se retrouvant désormais en dix-septième position dans le classement.

Pour cet indice, Spartacus a défini quatorze critères répartis en trois catégories : la législation (lois anti-discrimination, l'adoption pour les couples homosexuels, les droits des personnes trans), les facteurs de discrimination (la pression religieuse, l'hostilité locale), et la pénalisation (existence du délit d'homosexualité ou de peines de mort liées à l'orientation sexuelle). 

Alors que l'Hexagone caracolait en troisième position l'année dernière, le site estime en 2019 qu'il compte parmi les pays dont la population locale peut faire preuve d'hostilité envers les couples du même sexe. La faute, notamment, aux nombreuses agressions LGBTphobes recensées l'année dernière. 

Sans surprise, le Canada et la Suède partagent la tête du classement, comme c'était déjà le cas l'année dernière. Ils sont en haut du podium avec un nouveau pays, le Portugal, qui a fait un bond spectaculaire de vingt-six places. La Tchétchénie, qui mène une politique ultra-répressive envers la communauté LGBT, fait encore une fois figure de lanterne rouge. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles