Pour Yann Moix, Michael Jackson ne pouvait pas être pédophile car il était lui-même «un enfant»

Le chroniqueur a fermement défendu le roi de la pop[FRANCOIS LO PRESTI / AFP]

Dans «Les Terriens du samedi», Yann Moix a estimé que Michael Jackson, accusé d'agressions sexuelles répétées par deux hommes dans un récent documentaire intitulé «Leaving Neverland», ne pouvait pas être pédophile pour la simple et bonne raison qu'il était lui-même «un enfant».

Alors qu'il décernait un «Moix d'or de l'indécence», le chroniqueur en colère a déclaré : «C'est ne rien comprendre à Michael Jackson. Michael Jackson était un enfant, or un enfant ça ne couche pas avec les autres enfants». Puis d'ajouter : «Foutez-lui la paix dans son éternité de Neverland où le sexe n'existe pas plus que la mort!». 

Grand fan du roi de la pop, Yann Moix a également regretté qu'«on oublie la présomption d'innocence dans cette affaire».

«Non seulement Michael Jackson n'était pas pédophile mais je vais aller plus loin. Je vais inventer un mot, c'était un im-pédophile. Le seul orgasme qu'il ait eu de sa vie, c'est quand Bambi retrouve sa mère [...] Le seul vieux monsieur qu'il pensait capable d'approcher des enfants, c'est le Père Noël», a-t-il finalement conclu. 

En janvier dernier, le documentaire «Leaving Neverland» («Quitter Neverland», du nom de la célèbre propriété transformée en parc d'attractions par Michael Jackson), présenté au Festival du film de Sundance, aux Etats-Unis, avait fortement divisé les fans du chanteur décédé en 2009. Longuement interrogés, Wade Robson (36 ans) et James Samechuck (40 ans), détaillaient des scènes d'agressions sexuelles qu'il leur aurait fait subir lorsqu'ils étaient enfants. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles