Mark Karpelès, l'ancien roi français du Bitcoin, échappe à la prison au Japon

Une peine très inférieure à celle requise par le procureur [QUENTIN TYBERGHIEN / AFP]

Poursuivi par la justice japonaise pour utilisation frauduleuse des fonds de MtGox, la plateforme de Bitcoin dont il est l'ancien administrateur, Mark Karpelès a finalement été condamné à de deux ans et demi de prison avec sursis.

Un soulagement pour le Français, alors que le procureur avait requis dix ans de prison ferme contre lui. Le tribunal de Tokyo s'est finalement montré clément envers celui qui avait été arrêté par la police japonaise le 1er août 2015, après la disparition inexpliquée de 850.000 bitcoins, soit 500 millions d'euros, entraînant la faillite de la plateforme. 

Dans le viseur de la justice américaine ? 

Placé en garde à vue puis mis en détention provisoire, le «roi» français du Bitcoin avait finalement été libéré sous caution. Alors que son procès a commencé en 2017, l'homme de 33 ans avait interdiction de quitter le territoire japonais. 

Mark Karpelès, qui avait toujours plaidé non coupable aux chefs d'accusation qui pesaient sur lui, fait toujours l'objet d'une plainte déposée par d'anciens utilisateurs de la plateforme aux Etats-Unis

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles