Le jihadiste Peter Cherif mis en examen pour l'enlèvement en 2011 de trois Français au Yémen

Peter Cherif était devenu au Yémen un cadre d'al-Qaida dans la péninsule arabique (Aqpa). [BENOIT PEYRUCQ / AFP]

Le jihadiste français Peter Cherif, proche des frères Kouachi, les auteurs de l'attentat de Charlie Hebdo, a été mis en examen pour l'enlèvement en 2011 de trois humanitaires français au Yémen.

Le 28 mai 2011, trois salariés de l'ONG Triangle Génération Humanitaire avaient été enlevés dans la ville yéménite de Seyoun. Ils avaient été libérés près de six mois plus tard, en novembre 2011.

Les juges d'instruction antiterroristes ont signifié à Peter Cherif sa mise en examen pour «enlèvement et séquestration en bande organisée et en relation avec une entreprise terroriste».

Déjà mis en examen en décembre

Le jihadiste français, également connu sous le nom «Abou Hamza», qui faisait l’objet d’un mandat d’arrêt, avait été arrêté à Djibouti le 16 décembre dernier. Transféré à Paris, il avait été mis en examen le 27 décembre pour «association de malfaiteurs terroriste criminelle en récidive». 

Le Français de 36 ans, qui avait des liens avec les frères Kouachi, était devenu au Yémen un cadre d’al-Qaida dans la péninsule arabique (Aqpa). Arrêté en Irak, en 2004, alors qu’il combattait dans les rangs d’al-Qaida, il s’était évadé d’une prison irakienne en mars 2007 avant de rejoindre la Syrie. Extradé par la France, il avait été incarcéré pendant dix-huit mois avant de disparaitre en mars 2011, au dernier jour de son procès à Paris. Il avait alors pris la fuite vers le Yémen.

À suivre aussi

Justice Un informaticien condamné pour avoir piraté la billetterie du Hellfest pour être sûr d'avoir un billet
Justice La «démembreuse du Canal du Midi» jugée à partir de lundi pour avoir coupé en morceaux sa collègue de bureau
Justice Europol dévoile le visage de Jessica Edosomwan, la femme la plus recherchée de France

Ailleurs sur le web

Derniers articles