Rennes : par peur de rater son train, il déclenche une alerte à la bombe

L'homme a immédiatement été placé en garde à vue[PHILIPPE LOPEZ / AFP]

Dimanche 31 mars, le trafic en gare de Rennes a été paralysé pendant près de deux heures suite à une fausse alerte à la bombe. L'auteur du coup de fil, un employé de la SCNF qui ne voulait pas rater son train, a été interpellé.

Aux alentours de 9h20, après l'appel d'un homme prévenant qu'un engin explosif avait été placé sous le pont Saint-Hélier, tout près de la gare de Rennes, neuf TGV avaient été immobilisés.

Rapidement, les policiers et militaires de l'Opération Sentinelle se sont rendus sur place. Plusieurs centaines de passagers ont été impactés par le canular. 

La police a finalement identifié l'auteur de cette mauvaise blague, «qui avait peur de rater le train qu'il devait prendre ce matin». 

L'homme se trouve actuellement en garde à vue et risque jusqu'à deux ans de prison et 30.000 euros d'amende. La SNCF envisagerait également de porter plainte. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles