Tout ce qu'il faut savoir à 15 jours du marathon de Paris

Plus de 60.000 personnes sont attendues au départ du Marathon de Paris. Plus de 60.000 personnes sont attendues au départ du Marathon de Paris. [© Schneider Electric Marathon de Paris]

C'est la dernière ligne droite pour les futurs marathoniens de Paris. A quinze jours de la mythique course de 42,195 km, dont le départ sera lancé dimanche 14 avril 2019, voici tout ce qu'il faut savoir de l'édition parisienne.

Plus de 60.000 personnes inscrites

C'est la plus importante épreuve de course à pied organisée dans la capitale, en termes de participants. Le Schneider Electric Marathon de Paris doit en effet réunir 61.000 coureurs, ce dimanche 14 avril.

«Un record absolu», selon Edouard Cassignol, le directeur des épreuves grand public chez ASO, face aux 55.000 inscrits de l'an dernier. Il s'agit du deuxième plus grand marathon du monde, derrière celui de New York, qui réunit 65.000 personnes.

160 nationalités différentes

Côté participants, «il y a un tiers d'étrangers, un tiers de provinciaux et un tiers de Franciliens», a fait savoir Edouard Cassignol. Une proportion assez similaire à celle de l'année dernière. Parmi l'ensemble des coureurs, 66 % sont Français et 34 % viennent d'un pays étranger pour tenter (ou retenter) l'expérience (soit 20.400 personnes de 160 nationalités différentes). L'âge moyen est de 40 ans.

Des femmes de plus en plus nombreuses

Par ailleurs, les femmes – de plus en plus nombreuses – seront plus de 16.000 à participer à l'épreuve cette année (27 %). Et 43 % d'entre elles vont courir leur premier marathon (environ 7.000). L'an passé, elles représentaient 25 % des coureurs.

«Un nombre croissant de femmes», selon le directeur de la course, qui s'est dit très content de ce chiffre «très encourageant», mais encore bien loin des épreuves similaires aux Etats-Unis par exemple, où la parité est presque atteinte.

Un nouveau parcours

Si les grandes lignes du parcours de la course sont restées inchangées, quelques changements ont été effectués. Notamment avec l'ajout d'une boucle – quelques centaines de mètres après le départ – jusqu'au Palais Garnier (9e), via la place Vendôme (1er), pour profiter de ces deux monuments historiques parisiens.

Ensuite, pas trop de changement, les coureurs prendront la rue de Rivoli, effectueront une boucle d'environ 9 km dans le bois de Vincennes (12e), puis emprunteront les quais de la rive droite pendant plus de 12 km et finiront par une boucle «un peu plus petite que l'an passé» de plus de 8 km dans le bois de Boulogne (16e)

PLUS DE 300.000 «ACCOMPAGNATEURS»

Quelque 300.000 accompagnateurs sont attendus à Paris, ce dimanche 14 avril, prêts à encourager les coureurs. Ils s'ajoutent aux 61.000 inscrits à la course. «On est passé de l'hostilité du public il y a longtemps, à une certaine indifférence il y a encore quelques temps, jusqu'à un vrai engouement pour l'événement qui s'est développé ces dernières années», assure Edouard Cassignol.

Un ravitaillement tous les 5 km

Au total, huit ravitaillements sont prévus tout au long du parcours, environ tous les 5 km. Sans compter le tout dernier ravitaillement à l'arrivée, qui viendra sustenter les coureurs méritants qui auront passé la ligne d'arrivée. Au menu, des morceaux de banane ou fruit sec, du scure et du pain d'épice. Et surtout de l'eau.

Des TUC et des bretzels seront distribués à partir du 3e ravitaillement, en plus du menu classique. A l'arrivée, le 9e ravitaillement comportera des pommes et des oranges, ainsi que des sticks de récupération.

capture_decran_2019-03-31_a_16.54.57.png

De l'épongeage tous les 5 km

L'épongeage est un paramètre à prendre en compte, surtout si le soleil est au rendez-vous : il s'agit en fait tout simplement de se mouiller intégralement ou une partie du corps tout au long de la course, grâce à des bénévoles postés tous les 5 km environ.

Comme l'an passé, le marathon devrait se dérouler sous un relatif ciel bleu, lors d'une belle journée printanière (18 degrés prévus par Météo France pour l'instant). L'épongeage est donc un bon moyen de garder ses muscles au frais, et d'évacuer rapidement la transpiration.

Une course de 8h06 à 16h20

Peu le savent mais les tout premiers à partir dans le SAS handisport, puis dans le SAS préférentiels, partent dès 8h du matin, avec des départs échelonnés à 8h06, 8h09 et 8h25. Et alors que les premiers coureurs arrivent dès 10h30/11h, les tout derniers pourront passer la ligne d'arrivée jusqu'à 16h20 (heure limite pour être considéré comme «finisher»). 

capture_decran_2019-03-31_a_17.37.01_0.png

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles