Val-d'Oise : «le violeur à la montre» enfin jugé

Au moins onze femmes et adolescentes ont été agressées. [© jobard/sipa]

L’homme suspecté d’être le «violeur à la montre» sera jugé à partir de ce lundi 8 avril à la cour d’assises de Pontoise (Val-d'Oise), pour au moins onze agressions d’adolescentes et jeunes femmes commises entre 2003 et 2007.

Son surnom provient de son mode opératoire toujours identique : il piégeait ses victimes – âgées de 12 à 31 ans – dans les sous-bois ou les chemins peu fréquentés, en leur demandant de l’aider pour retrouver sa montre coincée sous une pierre.

La majorité des faits ont eu lieu dans une zone du nord-ouest de la région parisienne à cheval entre le Val-d’Oise et les Yvelines. 

Le suspect, qui a avoué les faits pendant sa garde à vue, est originaire d’Osny (Val-d'Oise). Il avait été arrêté dix ans après les faits, grâce aux traces ADN. Au moment de son interpellation, en décembre 2016, il était âgé de 36 ans et travaillait dans une société d’aménagement paysager.

C’est justement son odeur, décrite comme «forestière» par ses victimes, qui a mis les autorités sur sa piste.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles