Villepinte : un détenu se faisait livrer du cannabis par sa copine

La jeune femme s'est vu retirer son droit de visite[ERIC ESTRADE / AFP]

Une livraison qui coûte cher. Un détenu de la maison d'arrêt de Villepinte vient d'être condamné à 10 mois de prison ferme pour s'être fait remettre du cannabis au parloir par sa petite-amie.

Les faits se sont déroulés fin février. Selon le Parisien, les surveillants ont surpris le jeune homme de 23 ans «en train de dissimuler deux plaquettes de résine au-dessus de la cabine du parloir». Soit 290 grammes. Bien loin des «deux barettes» revendiquées par le détenu, pour sa défense.

La mule n'était autre que sa petite amie. Elle lui avait apporté la drogue, dissimulée dans ses vêtements au moment du parloir.

«Alors c'était deux barrettes, ou plus ?», lui demande le procureur lors du procès. Elle est incapable de répondre. «Je ne sais pas, je n'ai jamais fumé», lui a-t-elle répondu.

Son permis de visite retiré

A l'issue des plaidoiries, le procureur avait requis deux ans de prison contre le détenu, et 18 mois avec sursis pour sa compagne. Au final, les juges ont décidé de prendre en compte la sanction disciplinaire prononcée par la maison d'arrêt, soit 25 jours en quartier disciplinaire. ll écope donc de 10 mois de prison ferme.

Tandis que la jeune femme s'est vu retirer son droit de visite. Elle ne pourra désormais plus le voir en prison.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles