Paris : le nombre d'accidents de vélo a explosé dans la capitale depuis janvier

Depuis le 1er janvier, 147 cyclistes ont été blessés selon les chiffres de la préfecture de police de Paris. Depuis le 1er janvier, 147 cyclistes ont été blessés selon les chiffres de la préfecture de police de Paris.[© Eric FEFERBERG / AFP]

Le nombre d'accidents de vélo dans Paris a augmenté de 63,3 % depuis le début de l'année 2019, a indiqué ce mardi 9 avril le service de coordination sécurité routière de la préfecture de Police de Paris.

Concrètement, ce sont 147 cyclistes qui ont été blessés en trois mois dans la capitale, bien qu'aucun – heureusement – ne l'ait été mortellement. Une «hausse significative» selon la préfecture de police, qui porte à 12,5 % l'augmentation des accidents de vélo sur les douze derniers mois à Paris.

une pratique en plein boom

Charles Maguin, le président de l'association Paris en Selle, explique cette tendance par plusieurs facteurs. La hausse de la pratique depuis le début de l'année, «avec 60 % d'augmentation», associée à des conditions météorologiques favorables en est la raison principale selon lui.

Pour autant, le manque «d'aménagements cyclables pour la plupart en travaux» et «d'espaces suffisamment sécurisés» est également pour lui une cause non négligeable à prendre en compte dans les chutes, accrochages et autres accidents.

les cyclistes poussés à porter plainte

«Sur le terrain, les cyclistes nous remontent que la pratique est difficile, notamment dans les zones non aménagées», a ainsi expliqué Charles Maguin, qui souligne que l'association Paris en Selle encourage toutes les personnes concernées «à porter plainte».

«Les usagers du vélo doivent faire respecter leur droit, et porter plainte quand il le faut», a-t-il insisté, assurant que cette «vérité qui émerge» associée au boom de la pratique avait peut-être «contribué à l'augmentation des statistiques».

Le plan vélo comme réponse à l'insécurité

Par ailleurs, ce mardi, avait lieu la cérémonie d'hommage à Armelle Cizeron, une collaboratrice parlementaire décédée il y a tout juste un an renversée par un camion, alors qu'elle quittait l'Assemlée nationale à vélo. L'occasion pour Elisabeth Borne, la ministre des Transports, de souligner l'importance du plan vélo inscrit dans la Loi d'Orientation des Mobilités (LOM), qui «devra apporter des réponses au besoin de sécurité des très nombreuses personnes qui veulent pouvoir choisir sereinement le vélo pour se déplacer».

Présent à ses côtés, Christophe Najdovski, l'adjoint à la mairie de Paris en charge des transports, a rappelé que «l'angle mort [était] la première cause d'accidents mortels des cyclistes». «Nous souhaitons que l’espace public soit mieux partagé entre tous les usages et que les usagers les plus vulnérables soient protégés. Ce faisant, nous sommes à pied d’œuvre pour faire évoluer les comportements qui mettent en danger les usagers vulnérables que sont les piétons et les cyclistes », a-t-il assuré.

 

À suivre aussi

Routes Sécurité routière : le nombre de morts sur les routes en hausse de 17,9% en août
La préfecture de police de Paris contrôle les cars de touristes pour vérifier qu'ils sont en règle.
Sécurité routière Paris : la préfecture de police contrôle les bus touristiques «pour la sécurité des touristes»
Limitation à 80 km/h : la Ligue contre les violences routières alerte les élus
Sécurité routière Limitation à 80 km/h : la Ligue contre les violences routières alerte les élus

Ailleurs sur le web

Derniers articles