Paris : après la préfecture, la mairie annonce l'ouverture d'un nouveau centre d'accueil pour les migrants

Mi-avril, un centre d'accueil de jour pour migrants pourrait ouvrir porte de la Chapelle. Mi-avril, un centre d'accueil de jour pour migrants pourrait ouvrir porte de la Chapelle.[© Christophe ARCHAMBAULT / AFP]

Au lendemain de l'annonce de la préfecture de Paris et d'Ile-de-France d'ouvrir un nouveau CAES à Paris, Anne Hidalgo, la maire de la capitale, a annoncé ce mercredi 10 avril qu'un nouveau centre d'accueil de jour allait également voir le jour.

Présente sur le terrain ce mercredi, Anne Hidalgo a annoncé que la municipalité parisienne allait ouvrir un accueil de jour, en face de l'un des campements de fortune qui a fait son apparition ces derniers jours. Elle envisagerait également «d'installer des tentes, bangalows ou quelque chose en dur porte de la Chapelle».

«Un accueil de jour va être mis en place afin de pacifier un peu le lieu», a-t-elle fait savoir, alors que des rixes entre différentes communautés de migrants ont eu lieu ce week-end et que 900 à 1.800 d'entre eux dormiraient à la rue chaque nuit entre les portes de la Chapelle, d'Aubervilliers ainsi que sur le boulevard Macdonald (19e).

Pour ce faire, elle a déjà préempté un bâtiment du quartier – qui pourrait être disponible d'ici à la semaine prochaine – et prévu d'en confier la gestion à l'association Armée du Salut, qui y développera plusieurs pôles d'accueil dédiés à la santé ou à l'hygiène.

«Comme je m'y étais engagée, le dispositif sanitaire a été renforcé, notamment avec l'installation de douches par les services municipaux», a-t-elle communiqué mercredi, alors que des sanitaires ont déjà été déposés près des campements. 

Mais la maire a surtout déploré «l’absence de prise en charge des réfugiés par l’Etat», malgré la décision de la préfecture mardi d'ouvrir un nouveau Centre d'accueil et d'examen de la situation (CAES). Car selon elle, plus d'un millier de migrants seraient à héberger, quand le nouveau CAES ne compte qu'une centaine de places.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles