#JesoutiensHugo : un adolescent menacé de mort après une blague sur le pèlerinage à la Mecque

Le hashtag #JeSoutiensHugo a été créé et était l’un des plus discuté dans dimanche. [DIPTENDU DUTTA / AFP]

Un adolescent âgé de 15 ans est la cible de menaces de mort après avoir partagé sur Twitter une blague sur la Kaaba, à la Mecque.

«Ptdr il y a du monde à InZeBoite», avait-il écrit en légende d’une photo du pèlerinage. «InZeBoite» est une référence à un jeu télévisé de la chaîne jeunesse Gulli.

Aussitôt après la publication de ce tweet, Hugo avait été la cible d’insultes, et même de menaces de mort. L’adresse de son établissement scolaire avait même été diffusée.

«Laissez-moi en vie»

Visiblement effrayé par l’ampleur et la tonalité de ces messages, l’adolescent a présenté ses excuses, suppliant qu’on le «laisse en vie». «Je n’ai jamais voulu offenser quelqu’un dans ce tweet, arrêtez de vouloir la violence pour rien, il y a bien pire dans ce monde et sur Twitter», a-t-il écrit dans une second message.

Ces deux tweets ont, depuis, été supprimés.

Outre les menaces et insultes, Hugo a également reçu le soutien de très nombreux internautes, parmi lesquels plusieurs personnalités médiatiques. Le hashtag #JeSoutiensHugo a même été créé et était l’un des plus discuté dans dimanche.

La secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa est également montée au créneau. «La France est une République laïque où chacun peut critiquer et se moquer des religions sans être menacé de mort pour cela !», a-t-elle ainsi écrit, rappelant que le «blasphème n’existe pas». Et de souligner : «en revanche, le cyber-harcèlement en meute est puni depuis cet été par la loi».

Les autorités se sont également emparées de l’affaire. La police nationale a en effet indiqué que les faits avaient été signalés aux enquêteurs de la plate-forme Pharos.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles