Notre-Dame de Paris : le coq de la flèche bientôt restauré ?

Le coq a été dessiné par Eugène Viollet-le-Duc. Il pèse une trentaine de kilos et mesure 1,30 m. Le coq a été dessiné par Eugène Viollet-le-Duc. Il pèse une trentaine de kilos et mesure 1,30 m.[Ludovic MARIN / AFP]

Retrouvé sur le chemin de ronde de la nef après une chute de plus de 60 mètres, le coq de la flèche de Notre-Dame de Paris pourrait bientôt rejoindre les ateliers des restaurateurs de la Socra, rapporte Le Parisien.

L'emblématique volatile qui se trouve actuellement dans un immeuble à quelques mètres de la cathédrale, devrait prochainement rejoindre les douze statues des apôtres, dans le sud-ouest.

Ces statues de 3,40 mètres de hauteur sont en cuivre vert d'eau, le même matériau que le coq. Elles ont été remises aux restaurateurs de la Société spécialisée dans la restauration et la conservation de monuments historiques (Socra). 

«La question qui va se poser, est de savoir ce que l'on va faire du coq. Va-t-on le restaurer, ce qui est tout à fait envisageable vu son état, ou bien va-t-on en faire une copie pour le garder en état comme témoin de ce 15 avril 2019 ?», s'interroge Patrick Palem, fondateur de la société périgourdine auprès du Parisien. 

Le coq a été dessiné par Eugène Viollet-le-Duc. Il pèse une trentaine de kilos et mesure 1,30 m. En son sein se trouve une relique de Sainte-Geneviève et une autre de Saint-Denis - tous deux saints patrons de la ville de Paris - ainsi que l'une des soixante-dix épines de la couronne du Christ. On ne sait pas encore si elles ont été abîmées. Réponse dans les prochains jours. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles