Des portes palières géantes installées sur des quais du Transilien

Le dispositif va être testé à la gare Vanves-Malakoff, dans les Hauts-de-Seine. [© SNCF Transilien]

Leur pose vient de débuter sur les quais de la gare Vanves-Malakoff (92). Des «rideaux de quais», la version en extérieure des portes palières du métro, sont en cours d'installation depuis le week-end du 22 avril 2019.

Le dispositif – unique en France et mis en place sur la ligne N du Transilien – s'ouvrira et se fermera à la verticale. Ces portes en Plexiglas transparent mesureront 8 m de long et 1,6 m de hauteur, et pourront se baisser ou monter en trois secondes.

En empêchant des personnes de descendre ou de chuter sur les rails, la fonction de ces «rideaux de quais» est d'agir sur la sécurité ainsi que la ponctualité. Les accidents et intrusions sur les voies génèrent en effet 7.000 retards annuels, ce qui représente 4,3 millions de voyageurs retardés.

«Chaque année, environ 200 personnes perdent la vie en Ile-de-France, volontairement ou non, en passant sous un train. Et dans l’immense majorié des cas, c’est depuis le quai d’une gare qu’ils accèdent aux voies. Au-delà de ces accidents mortels, SNCF recense plus de 2.500 intrusions par an sur les voies ferrées dans la région. Il est donc primordial de développer des solutions pour réduire ce phénomène», souligne Alain Krakovitch, directeur général de SNCF Transilien.

La gare de Vanves-Malakoff, qui accueille 2.500 passagers par jour, a été choisie pour la largeur adéquate de ses quais. La pose des «rideaux» devrait être achevée en juillet, ce qui déclenchera alors le début des tests. Les premiers essais avec des voyageurs, eux, devraient commencer le 12 novembre 2019. Enfin, une expérimentation, d'une durée d'un an, devrait officiellement être lancée le 23 novembre 2019.

Ce système inspiré de ce qui se fait à Séoul, en Corée du Sud, présente l'avantage d'être compatible avec tous les modèles de train en circulation, à la différence des portes palières, spécifiques à chaque type de métro. Son installation coutera au total cinq millions d'euros, financés par Ile-de-France Mobilité.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles